Comment je suis passé de NYC à l’Eure Et Loir.

Je vous parlais dans mon dernier post de ma hâte de partir pour New York. Ce départ ne fut pas sans surprises et retournements de situations. Je vais vous en parler un petit peu.

PICT1335

Mon vol étant prévu à 7h35 dimanche soir, j’ai passé la nuit à l’aéroport. J’ai regardé un film, payé une roulée à un SDF (il n’a fumé que la moitié) et je me suis foutu de la gueule de mon père avec mon frère parce qu’il dormait comme un ivrogne. BREF. Mon vol devait avoir une heure de retard (40% des vols annulés, donc avec une heure de retard, ON ETAIT BIEN CONTENT), mais même pas, on enregistre les bagages à l’heure et on se raconte des blagues sur les Lada en attendant l’embarquement.

On finit par rentrer dans l’avion. Je précise que c’est un vol Paris-Helsinki  (Après on avait une correspondance pour NYC), par Finnair. Alors l’avion est beau par contre les hôtesses, laissent tomber. Leurs hôtesses sont nos vieilles secrétaires des années 80. Mais bon, le pilote est grand et beau, jsuis confiant.

L’avion se déplace. OUAIS. On fait quelques petits tours de piste avant de se faire dégivrer par 4 camions. (Rigoler pas, j’ai trouvé ça beau, vous devriez voir ça). VOILA ON EST PRES. on se met face à la piste ET LA.

(Je vous traduis) ‘Petit problème tequenique, on va avoir quelques minutes de retard’. Donc on a refait un petit tour (là, j’ai vu le Condorde qui faisait semblant de décoller, WAW). On s’est garé et on est resté là 3 heures. Et puis ils ont dit ‘On pourra pas décoller avec cet avion’. On sort, et on va voir la compagnie aérienne. Jvous épargne les détails, on a fait la queue pendant 5 heures pour nous dire ‘On a un avion le 23 décembre’. Soit une réduction de quasi 50% de notre voyage. Un type arrive – et là, il a méga la classe – ‘Bonjour, je suis AVOCAT, et je connais mes droits. Vous avez presque fait décollé un avion en panne qui n’est pas aux normes UE, vous avez mis la vie de 200 personnes en danger. VOUS DEVEZ nous faire partir AJOURD’HUI’. Là tout le monde devient fou. On décide de tout annuler, vu qu’on a un peu 10 heures de sommeils de retard et que tous les avions sont complets. Ils nous donne des tickets pour bouffer. 23 euros, se foutent pas de notre gueule. Alors on a pas décollé, mais on a bien bouffer.

On est donc rentré en voiture pour dormir à Chartres. Deux choses importantes s’y sont déroulés. La première c’est que la chambre d’hôtel que je partageais avec mon frère était genre 3 fois plus grande que mon appartement et la seconde, c’est que j’ai vu un panneau ‘Illiers’. Alors vous, Illers, ça ne vous dit pas grand chose. Mais pour moi, ça veut dire beaucoup. Parce que Illiers = Combray = Le coté de chez Swann = MARCEL.

PICT1333

Donc finalement, j’ai peut être pas visité New York, mais j’ai vu la maison de la tante de Marcel Proust, le petit clocher de Combray, la clochette de la porte, Méséglises, ses grandes propriétés…

PICT1331

Et puis ce soir, on a acheté une machine à raclette, c’est la première fois de ma vie qu’on a ça à la maison.

Vous voyez, moi je ne me plains jamais.

Commentaires :